Stratégie réseaux sociaux : Il est inutile de vendre tes spectacles sur les réseaux sociaux si tu n'es pas sorti de ta bulle. Ceci implique une véritable stratégie et une parfaite connaissance des programmateurs.

Stratégie réseaux sociaux et spectacle vivant : Les bulles qui défoncent ta communication.

La stratégie "réseaux sociaux" de l'artiste qui mène à l'échec.

Stratégie réseaux sociaux : facebook pour le spectacle vivant et les musiques actuelles

La plupart des compagnies et groupes de musique gèrent leur communication sur les plateformes de la même manière. Ils créent des comptes pour chacune des plateformes sociales : Twitter - Facebook - Instagram - Linkedin. Ces comptes sont au nom du projet artistique.

Puis ils essayent de faire vivre les différents profils professionnels.

Au bout d'un temps, vu que cela ne fonctionne pas, ils abandonnent certains réseaux.

Sur F​​​​acebook, c'est pire que ça.... on finit par perdre son temps !

La stratégie de communication classique sur Facebook.

La création du compte et le réseau primaire

Stratégie réseaux sociaux pour les artistes du spectacle vivant

Lorsque tu découvres Facebook, tu commences par te créer un profil personnel. T'as même évité de mettre ta photo histoire qu'on ne te reconnaisse pas... T'es incognito.

Puis tu invites tes amis (les vrais) et ta famille (celle que tu n'aurais jamais voulu avoir mais que tu aimes quand même).

Ton cercle "primaire" est constitué.

Puis, tu crées une page dédiée à ta compagnie. (Là, tu mets ton logo et ta photo histoire qu'on te reconnaisse.)

Tu invites tes amis et ta famille.

Généralement, ils suivent mais pas tous... :-/ Les salauds ce ne sont plus mes vrais amis !

Et tu publies sur ta page. Tu postes des nouvelles : Les prochaines dates, une nouvelle création... Mais, il n'y a pas beaucoup de Likes.... Ton égo en prend un petit coup.

Tu te rends vite compte qu'il y en a beaucoup plus lorsque tu publies sur ton profil. (Surtout quand c'est un petit chat ou que tu changes ta photo de profil)

Alors, tu publies sur la page de ta compagnie et tu partages sur ton profil.

Là, c'est déjà mieux, mais c'est pas génial non plus.

Puis le temps passe, il n'y a toujours pas plus de monde qui viennent liker ta page de compagnie. Cela se fait au compte goutte.

Le réseau secondaire n'est pas celui dont tu rêvais.

Ta page perso comme passerelle vers ta page pro...

Un stratégie réseaux sociaux dans le spectacle et les musiques actuelles

Tu finis par adopter une super stratégie de communication de malade :

Inviter des gens à devenir tes amis sur ton profil pour ensuite les inviter à aimer ta page Facebook.

C'est le seul moyen d'inviter du monde sur ta page.

Le hic c'est que tu as plus "d'amis" que de "followers" sur ta page

Tu te retrouves à avoir un profil personnel rempli d'artistes. (Ceux qui te connaissent et au fil du temps ceux qui ne te connaissent pas.)

Normal, ils ont la même stratégie que toi.

Les communicants communiquent aux communicants.

​Tout le monde s'aime, c'est merveilleux.... mais pas de date qui tombe via Facebook.

Tu viens de créer ton cercle secondaire.

Stratégies marketing de l'échec.

C'est quand même sympa ! Cela te permet de savoir ce que vivent d'autres compagnies de spectacles, d'être informé des actualités du spectacle vivant.

La seule chose que tu viens de réussir à faire c'est d'être une veille culturelle à toi tout seul.

Bienvenue dans la bulle des artistes du spectacle vivant.

Mais où sont tes programmateurs ? Il n'y en a que très peu. Et ceux qui y sont, ont intégré volontairement ta page parce qu'ils te connaissent déjà et ont aimé ton spectacle....

Au final ce n'est pas très utile parce que tu les as déjà dans ta base de données.

Puis tu finis par enfin utiliser Facebook pour ce qu'il est vraiment fait : Informer - amuser.... collecter tes données.

Tu vas y mettre ce qui te plaît :

Les jolies phrases et dictons. Les vidéos de fou que tu as trouvées sur des artistes qui cartonnent dans le monde. Tu vas te mettre en colère contre les injustices de ce monde et partager ce qui te fait rire.

Tu fais vivre ton profil Facebook.... sans y réfléchir vraiment et sans stratégie.

Mais tu n'auras pas vendu un seul spectacle  !

Tu en arrives au constat suivant :

Facebook ce n'est pas pour vendre des spectacles !

Si tu te retrouves dans ce type de parcours, rassure-toi, tu n'es pas plus nul que les autres. J'ai moi même fonctionné comme cela pendant des années. J'ai même fini par transformer mon profil personnel en profil de compagnie. Il a tellement grossi que je me suis fait bannir de Facebook.

Et pourtant, en faisant cela, tu étais à deux doigts d'avoir la bonne stratégie !


Et si nous domptions une stratégie réseaux sociaux en utilisant leurs forces ?


En pratiquant comme cela, tu as été très fort en communication et je ne fais pas d'euphémisme du tout... (Enfin si, un peu, mais c'est plus fort que moi.)

Tu as transmis "SUR" Facebook et "À" Facebook : Tes valeurs, ton humour, tes convictions, tes passions.....

Tu as donné du pain à Facebook et tu lui a permis de te transformer en cible marketing clairement identifiable.

C'est grâce à cela que j'ai réussi à te ramener sur cette page.... Pourquoi serait-il impossible de le faire avec des programmateurs ?

Il va te falloir simplement dompter la bête !

Hashtag : #soyonsclairentrenous

Si tu souhaites utiliser Facebook comme un outil de démarchage de nouveaux programmateurs, il va falloir utiliser Facebook pour ce qu'il est vraiment :

Le plus grand outil de propagande de la planète.

Si tu n'acceptes pas cela, je t'invite à quitter Facebook quitte à dire adieu aux petits chats. 

Quoi que tu fasses sur Facebook l'anonymat n'existe pas.

Croire le contraire est le plus gros suppositoire que tu auras réussi à avaler.... Et je ne parle pas de ta bouche là !


Les petites bulles du web social et les cibles marketing du spectacle :


Les cibles marketing dans le spectacle.

Personnellement, je n'aime pas parler de "cible marketing". Cependant, je le garde juste pour "titiller" ta corde sensible artistique. Appelons un chat un chat. Tu es sur ce site pour vendre tes spectacles. La première étape consiste à accepter d'être un vendeur.

Si je n'aime pas ce mot de "cible", c'est pour une raison différente que celle de la pudeur liée à la vente de spectacle qui dit que "vendre" un spectacle c'est mal. Ce qui est mal c'est de mal vendre un spectacle !

le webmarketing du spectacle vivant doit évoluer

Le marketing doit évoluer dans ses méthodes

Je n'aime pas ce terme pour le concept en lui même. C'est parce que je considère que le "marketing" doit évoluer dans ses méthodes. Ce qui me dérange, c'est le sens de la flèche.

Au tir à l'arc, la flèche ne va que dans une seule direction : du vendeur à l'acheteur. Cette direction unique était valable il y a quelques années, mais elle ne l'est plus aujourd'hui et ceci est d'autant plus valable dans le spectacle. Ce n'est plus nous qui envoyons des flèches sur des cibles placardées dans le dos de pauvres programmateurs que nous ciblons à grands coup de mails aiguisés et de lourds coups de téléphones dans la tronche.

La "stratégie réseaux sociaux" dans le spectacle doit permettre d'inverser le sens du tir de la flèche.

C'est le programmateur qui doit être intéressé et qui doit nous trouver.

Ce n'est pas à nous de lui courir après. Ne t'affoles pas tu vas quand même devoir bosser...

Les bulles sociales du spectacle.

Quelle stratégie réseaux sociaux adopté dans le spectacle vivant

Comme je te l'ai montré dans le parcours type de l'artiste sur Facebook. Nous tissons des liens sur les réseaux sociaux en fonction de nos centres d’intérêts : politique, sens de l'humour, connaissances, métiers, modes de consommation...

Tu fais partie de la bulle sociale des artistes du spectacle vivant. Tu as tendance à aimer la liberté. Tu aimes l'art et l'expression artistique, tu es généralement engagé dans l'écologie, et tu es très souvent de gauche et tu détestes les radiations (celles de pôle emploi et celles du nucléaire.).

Les gens de ton réseau sont comme toi. C'est ta bulle de filtre... mais je dirais bulle sociale.

Cette "bulle sociale", je la trouve dangereuse au niveau politique et humaine car elle augmente le sentiment d'être appuyé dans ses propos. Un raciste ne sera entouré que de racistes sur les réseaux sociaux et se pensera conforté dans ses idéaux malsains; un écologiste pensera que la société évolue dans le bon sens et se sentira moins investi face à l'urgence climatique. Finalement, l'information nuit à l'information.... mais c'est un autre débat.

Pour bien communiquer un spectacle, il faut réussir à intégrer la "bulle sociale" des programmateurs susceptibles d'être touchés par les valeurs défendues par le spectacle que nous communiquons.

Chaque spectacle défend des valeurs différentes et cela complexifie les démarches. C'est pourquoi je préconise toujours de travailler sur les valeurs des compagnies avant de travailler sur la communication des spectacles. Cela permet dans un premier temps de fédérer du monde autour d'un projet global.

Quelle stratégie réseaux sociaux pour éclater ta bulle ?

La bonne stratégie consiste à faire coïncider  les convictions portées dans nos spectacles avec celles des programmateurs.

1 - Identifie les valeurs de ton projet artistique :

C'est pour cela qu'il est primordial d'avoir dans un premier temps clairement identifié ce qui te porte dans ton métier et d'avoir répondu aux différents "pourquoi" tu fais ce métier. D'être en mesure de clairement positionner ta façon de communiquer.

Que ce soit sur Twitter, Linkedin, Facebook, Instagram ou Youtube (oublie "copain d'avant" c'est mort !) ce qu'il te faut communiquer c'est avant tout tes valeurs d'artiste.

2 - Mets en corrélation tes valeurs avec celles de ton programmateur idéal.

Pour cela, il va falloir sortir des suppositions qui font que tu es persuadé que la personne qui aime ta compagnie et tes spectacles est nécessairement comme toi. Il va falloir aussi sortir des suppositions qui font que tu penses connaître tes programmateurs sur le bout des doigts.

3 - Établis une ligne éditoriale autour d'un concept fort.

Cette "branlette intellectuelle" est essentielle pour bien communiquer. Elle va te permettre de choisir un ton, un vocabulaire, des sujets de prédilection, des moyens de communication adaptés à cela.... Hé oui ! Tu n'as peut être pas besoin de Twitter pour co​mmuniquer !

Je préfère parler de concept de communication. C'est plus parlant et moins rébarbatif au final. L'idée c'est que tu dois proposer du contenu qui te ressemble, de manière différente des autres et qui puisse toucher les programmateurs que tu penses être les mieux placés pour te programmer.

N'oublie jamais que les autres programmateurs on s'en fout comme de l'an 40 ! Tu n'es surtout pas là pour plaire à tout le monde. Tu es là pour plaire à ceux qui vont être susceptibles de te programmer. Heureusement, ces gens là te ressemblent un minimum si tu es en accord avec ton concept.

Une communication forte ne plaira pas à tout le monde.

Garde cela bien en tête. Regarde la communication de Didier SUPER sur Facebook. Il est l’extrême de cela et c'est ce qui m'enjoue de travailler sur sa communication.... 210 000 followers.

Ne confonds toutefois pas communication forte et communication rentre dedans. Tu peux être très fort dans la sensibilité, dans l'amour, la poésie...à toi de trouver un concept qui ressemble à ton projet.

4 - Arrête de montrer ton nombril deux minutes.

des stratégies réseaux sociaux dans le spectacle vivant il y en a plein

Si tu ne parles que de toi et de tes spectacles, tu n’intéresseras personne. Sauf si tes numéros durent moins de 6 minutes et que tu es capable de jongler avec tes pieds en mangeant des pâtes avec les oreilles.

Garde en tête que ton objectif est de créer une communauté autour des valeurs défendues par ta compagnie et non plus autour de tes spectacles.

Je sais, ce n'est pas comme cela que travaillent 99% des compagnies. Mais tu as le choix. Suivre les moutons ou te différencier jusque dans ta façon de communiquer.

Tu dois générer de l'engagement autour de ça. Tu dois faire en sorte que les gens likent tes posts sans avoir à le leur demander. Poste du contenu autour de ta thématique, autour des problématiques des programmateurs que tu aimerais toucher.

Ton programmateur idéal est un enseignant parce que tu travailles dans le jeune public ?

Alors poste des articles sur l'éducation, sur le ras le bol des enseignants, des phrases de gosses qui sont touchantes, des idées pour gérer sa classe. Tu fais ça sur ta page régulièrement et tu le partages ensuite dans des groupes où se cachent les enseignants.

A chaque fois qu'une personne "like" un de tes commentaires, invite-le à "aimer ta page".

Vois cela comme un jeu. Navigue sur Facebook non plus dans l'idée de t'informer mais dans l'idée de trouver du contenu intéressant facilement adaptable à tes valeurs. Cela s'appelle la curation de contenu.

Mais n'oublie jamais de donner ta touche personnelle. 

Commente un événement, une image comme si c'était ta compagnie qui parlait.

  • Ta compagnie dirait quoi de la mort de Johnny Hallyday ? Que posterait-t-elle ?
  • Ce petit chaton tout mignon fait quoi à ta compagnie ? Qu'en ferait-elle ?
  • Qu'est-ce que ta compagnie dirait suite à ce dicton qui tourne sur Facebook depuis des années 

Ne tombe pas dans le piège d'oublier qui tu souhaites toucher, investir, sensibiliser....Le programmateur.

Utilise la technique du 80/20 :

80% de contenu engageant pour 20% d'auto-promo. et quand je dis auto-promo, je ne dis pas vendre ton spectacle. Une résidence c'est de la promo. Une date à venir c'est de la promo. Un nouveau slip pour Dudule c'est de la promo (la dernière me plaît beaucoup plus.)

Regarde le fil d'actualité de Yann Fritch. Il a réalisé une campagne de financement participatif en communiquant avec des tours de magie et de petites vidéos mal montées. Mais cela a fonctionné : 25 000 euros récoltés sans publicité.... et surtout un gros coup de promotion.

Pour la musique c'est la même chose. Généralement, tu crois que ta musique ne véhicule que de la musique. Ce qui est faux. Ta musique représente des valeurs généralement beaucoup plus fortes qu'un spectacle.

Le branding du spectacle

Cette vidéo de Raised By Owls ne parle pas de musique directement mais des valeurs véhiculées. C'est justement ce qui a plu. 

Résultat : 80 000 vues sur Youtube et 8 Millions de vue sur Facebook.... De quoi propulser le groupe à l'international.... Sans même avoir écouté de musique !

Communiquer autour de ses valeurs en marketing c'est ce que l'on appelle le branding.

5 - Utilise ton site comme une étape dans ta stratégie marketing.

Une stratégie réseaux sociaux proposée par monsieur M

L'erreur en terme de stratégie réseaux sociaux consiste à créer une communauté qui ne sortira pas de Facebook.

Ton site internet, c'est ta maison mère. Là où tu as pondu tes œufs prêts à bondir à la face de tes programmateurs et les faire crever de plaisir.... Bon là faut que je revois Alien, je fais une crise...

L'objectif est de mener les gens sur ton site internet. C'est là que tu vas pouvoir t'exprimer vraiment. C'est sur ton site internet que tu as toute les possibilités de laisser s'exprimer ta "folie" créatrice et ton univers de psychopathe.

Mais ne les envoie pas sur ta page d'accueil directement. Tu peux faire beaucoup mieux que ça.

Détourne les "pages de vente" (alias landing page) traditionnelles des marketeurs pour en faire des pages sensibles et utiles qui présenteront tes spectacles (ou autre) en prenant des angles qui toucheront directement les programmateurs là où ils en ont besoin.

6 - Installe un pixel Facebook et deviens un vrai crevard de la communication internet.

Une stratégie réseaux sociaux pour les groupes de musique

Les petits 20% de promotion de tes activités, tu vas les utiliser stratégiquement en installant un Pixel Facebook.

C'est un petit script qui ne se voit pas et qui va te permettre de collecter les données des gens qui sont passés sur ton site internet. Concrètement, cela va te permettre de faire une publicité pas chère. Cela va même plus loin, tu vas pouvoir faire une publicité aux gens qui ont un profil similaire à ceux qui sont passés sur ton site.

C'est ce que l'on appelle du remarketing.

Attention, ne l'utilise pas pour vendre tes spectacles comme le ferait une machine marketing digitale classique, mais pour cibler ta communication et segmenter les programmateurs en fonction de leurs intérêts. L'utiliser pour vendre un spectacle serait, je pense, mal vu par les programmateurs.

Alors, tu dois être plus malin que ça et établir une stratégie d'acquisition d'emails te permettant de sensibiliser les programmateurs autour de leurs vrais besoins. 

Apprendre à utiliser Facebook ne se fait pas en un jour.

Mais j'aimerais beaucoup te proposer une formation sur le sujet. Cependant, les choses évoluant tellement vite tant en terme de stratégie qu'en terme de fonctionnalité et d'ergonomie., je ne me vois pas travailler plusieurs mois pour pondre LA formation que j'aurais tellement voulu avoir lorsque j'ai commencé.  Alors qu'elle serait périmée 6 mois après sa publication.

C'est pourquoi je suis en train de lancer un groupe Facebook destiné à apporter au jour le jour des informations sur cette plateforme. Mais comme tu le sais, un groupe  prend plus de temps qu'une formation que tu écris. Il faut l'entretenir, le faire vivre...

Un groupe Facebook ce n'est pas pour s'informer mais pour échanger.

J'ai donc décidé de créer un groupe qui me soit utile à moi aussi. Un groupe pour échanger sur nos stratégies de communication. Pour se refiler des articles intéressants et inspirants qui pourraient être utiles dans la communication de spectacles. Un groupe sur lequel nous pourrions poster nos affiches, logos, exemples de post pour avoir des retours de la part des membres avant publication.

Je ne souhaite pas faire de ce groupe une plateforme trop grosse. Juste un petit groupe de travail constitué d'une trentaine de membres vraiment impliqués....

7 - Fais du "content marketing" sous la forme d'un blogging sensible.

Une stratégie réseaux sociaux pour la musique dont monsieur m vous parle

Un blog de compagnie n'est pas juste un lieu où tu racontes ce que ta compagnie fait de ses journées. C'est bien de parler de tes prochaines créations. C'est bien de donner des nouvelles des changements d'équipe. C'est super de donner une découverte que tu vas intégrer dans ton prochain spectacle..... Mais tu peux encore faire mieux que ça.

Alors construis des articles de blog qui seront utiles au programmateurs que tu souhaites démarcher.

Cependant, tu dois structurer ton site internet comme un véritable tunnel de progression destiné à convaincre que tes projets sont entièrement dans la fibre artistique de tes programmateurs.

Cette technique, je ne l'ai pas inventée. En webmarketing, on parle de tunnels de vente. Calqué comme tel, c'est juste du suicide de vouloir vendre tes spectacles comme cela. Mais si tu remplaces "objectif vente" par "objectif mise en valeur de ton spectacle" c'est gagné.

Donne leur envie d'en savoir plus sur toi parce qu'ils auront ri avec toi. Parce qu'ils se seront dit que tu n'étais pas si con que ça. Offre leur ton aide en apportant du contenu qui n'existe pas sur le net et qui pourrait leur servir dans leur métier. Et je peux te dire que cette stratégie est juste complètement délaissée par les compagnies qui ne savent même pas que cela existe.

Avec un peu de réflexion, certains de tes articles pourraient même intéresser les influenceurs de la thématique de tes spectacles. Ils pourraient le partager et le communiquer augmentant ainsi ta lisibilité.

Garde en tête que le temps que tu passes sur Facebook c'est du temps éphémère. Car ce que tu y publies part aux oubliettes. Ce que tu écris sur ton site internet n'y partira pas et favorisera ta visibilité dans le temps. C'est du référencement.

Pour conclure

la culture doit aussi avoir une stratégie pour les reseaux sociaux

Je ne me répèterais jamais assez, mais je souhaite vraiment que tu comprennes que toutes stratégies réseaux sociaux dans le spectacle en particulier, dépend d'un positionnement très ancré basé sur les valeurs que défend la compagnie.

Tout le reste n'est qu'outils et il est illusoire de croire qu'une communication peut fonctionner en calquant les idées des autres. Elles peuvent t'inspirer mais tu dois comprendre pourquoi cette stratégie cartonne et dans quel cadre elle est réalisée.

C'EST A TOI DE JOUER !

nec Curabitur eleifend elit. dolor. libero risus.
Monsieur-M

GRATUIT
VOIR